LA REPUBLIQUE, medio tutissimus ibis

Président Vertut, Charles Cuccu, Pierre-Philippe Freymond, Gilles Furtwangler, Jeanne Gilliard, et Nicolas Rivet, Fabrice Gygi, Cedric Hoareau, Le Collectif Indigène, Alexandre Joly, Laurent Kroph, Angèle Laissue, Jean-Benoit Lallemant, Beat Lippert, Nicolas Milhe, Julien Prévieux, Konstantin Sgouridis, Nicolas Wagnières. Et aussi : Jérôme Baccaglio, Beni Bischof, Antonin Deme, Fernando De Miguel, Stéphane Detruche, Karim Forlin, Aurélien Gamboni, Tami Ichino, Didier Hebert-Guillon, Loic Martin, Lucia Moure, Vincent Odon, Blaise Perret, Laure Schwarz, Loredane Straschnov, Caroline Vitelli, Cédric Vuagnat. Avec les interventions de Blaise Perret et Gilles Furtwangler .
18.01.2014 au 22.03.2014

LA RÉPUBLIQUE donne à voir la fiction d’un projet utopique perverti, un espace totalitaire entièrement voué au culte du consensus mou, de l’individualisme, de la dilution de l’identité. Au-delà du rêve social-démocrate libéral de l’extrême milieu se préfigure une nouvelle forme de coercition et d’autoritarisme plus pernicieuse que toutes celles qui nous ont précédées.


Nourrie des travaux réalisés et des réflexions menées par le Président Vertut ces deux dernières années, LA RÉPUBLIQUE propose des pistes de réflexion sur la péroraison politique contemporaine à travers des oeuvres qui jouent entre autres sur l’ambiguïté de la résidence artistique comme lieu de pouvoir. Parfois lieu de contestation – pour Fela Kuti par exemple, la République autonome se transforme ici en lieu de conformation autoritaire et méprisante. Est ainsi démontré que conformisme, bien-pensance et politiquement correct, bien loin de rendre les êtres égaux, institutionnalisent de nouvelles formes de gouvernance dépourvues de raison.
 
Chaque artiste invité se voit confier un ministère au sein de LA RÉPUBLIQUE. Son intervention, pensée et produite pour l’occasion en toute autonomie est à même de conforter, infirmer ou ignorer la ligne politique établie par le Président Vertut
 
Le Président Vertut a nommé
 
Charles Cuccu, ministre de la Forme,
Pierre-Philippe Freymond, ministre des Sciences,
Gilles Furtwängler, porte-parole du Gouvernement,
Jeanne Gillard et Nicolas Rivet, ministres de l’Éducation,
Fabrice Gygi, ministre de l’Intérieur,
Cédric Hoareau, ministre du Logement et de la Mobilité,
le collectif Indigène, ministres du Culte,
Alexandre Joly, ministre de l’Environnement,
Laurent Kropf, ministre de la Possibilité des Réserves à venir,
Angèle Laissue, ministre des Affaires Étranges,
Jean-Benoît Lallemant, ministre de la Défense,
Beat Lippert, pour Tous,
Nicolas Milhé, ministre de la Foi Victorieuse,
Julien Prévieux, ministre de l’Emploi,
Konstantin Sgouridis, ministre de la Gestion de Fin du Monde,
Nicolas Wagnières, ministre de la Propagande
et Blaise Perret, ministre des Corées (performance lors de l’inauguration de la République le 18 janvier 2014).
 
La salle des pas-perdus située dans la première salle du bâtiment proposera,en outre, une exposition de pièces à la gloire de la République réalisées par les ministres et d’autres artistes (Jérôme Baccaglio, Beni Bischof, Antonin Demé, Fernando de Miguel, Stéphane Detruche, Karim Forlin,Aurélien Gamboni, Tami Ichino, Didier Hébert-Guillon, Loïc Martin, Lucia Moure, Vincent Odon, Blaise Perret, Laure Schwarz, Lorédane Straschnov, Caroline Vitelli, Cédric Vuagnat).
 

Commissaire : 
Président Vertut
Fichier attachéTaille
Dossier de presse718.88 Ko
Face aux oeuvres 321.83 Ko
Dossier pédagogique1.27 Mo
Président Vertut, "medio tutissimus ibis", 2013, courtesy de l'artiste, photographie Isa Meunier-Fleury
Président Vertut, "medio tutissimus ibis", 2013, courtesy de l'artiste, photographie Isa Meunier-Fleury